Questions au sujet des examens-concours pour le groupe de traitement B1.

Par la présente, nous avons l’honneur de vous informer que conformément à l’article 80 du Règlement de la Chambre des Députés, nous souhaiterions poser une série de questions à Monsieur le Ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative au sujet des examens-concours pour le groupe de traitement B1.

D’après nos informations, les résultats des deux derniers examens-concours pour le groupe d’indemnité B1 auraient été désastreux.

C’est dans ce contexte que nous aimerions poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative :

  • Monsieur le Ministre peut-il nous informer du nombre respectif de postes vacants pour le groupe de traitement B1 avant les deux derniers examens-concours ?

  • Monsieur le Ministre peut-il nous informer du nombre de candidats pour chacun des deux examens-concours et nous préciser le niveau de diplôme des candidats respectifs ?

  • Monsieur le Ministre peut-il nous renseigner sur le nombre de réussites des deux derniers examens-concours en question, en nous précisant le niveau de diplôme des candidats respectifs?

  • Monsieur le Ministre peut-il encore nous préciser le nombre de notes insuffisantes dans les différentes branches dans le cadre des deux derniers examens-concours pour le groupe d’indemnité B1 ?

Le groupe de traitement B 1 regroupe entre autres les fonctions de chargé technique. Concernant les conditions d’admission dans l’administration générale, le règlement grand-ducal du 30 septembre 2015 fixant les conditions et modalités d’inscription et d’organisation des examens-concours d’admission au stage dans les administrations et services de l‘Etat dispose dans son article 18 que « Les candidats doivent être détenteurs soit du diplôme luxembourgeois de fin d’études secondaires, soit du diplôme luxembourgeois de fin d’études secondaires techniques, soit d’un certificat d’études reconnu équivalent. »

Au vu de ce qui précède, nous aimerais encore poser la question suivante à Monsieur le Ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative :

  • Sachant que certaines fonctions dans différentes administrations publiques requièrent des profils spécifiques, Monsieur le Ministre n’est-t-il pas d’avis que les exigences des examens devraient être davantage orientées sur les compétences spécialisées ?

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre très haute considération.

Martine Hansen Octavie Modert

Députée Députée