Question parlementaire au sujet de la gratuité des transports publics pour les étudiants

Monsieur le Président,

Par la présente, nous avons l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 80 du règlement de la Chambre des députés, nous souhaiterions poser une question parlementaire à Monsieur le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et à Monsieur le Ministre du Développement durable et des Infrastructures au sujet de la gratuité des transports publics pour les étudiants.

Depuis le 1er août 2017, tous les étudiants âgés de moins de 30 ans, même ceux qui sont inscrits à une université à l’étranger, sont censés pouvoir profiter de la gratuité des transports publics au Luxembourg.

Mais comme le relate wort.lu, tel n’est le cas qu’en théorie. Les étudiants, dont l’inscription pour l’année académique 2017/2018 voire pour le semestre d’hiver 2017 n’est pas encore ouverte, en sont pour l’instant exclus. Le site de la “mobilitéitszentral” indique en effet que les demandeurs respectifs doivent se munir “d’une attestation d’inscription à une université étrangère pour l’année académique 2017/2018 ou pour le semestre d’hiver 2017”. De ce fait, les étudiants qui sont actuellement dans l’impossibilité de se munir d’une telle attestation seront obligés de payer le tarif normal au lieu de profiter d’un abonnement gratuit.

Dans ce contexte, nous aimerions poser les questions suivantes à Messieurs les Ministres :

  • Messieurs les Ministres peuvent-ils confirmer ces informations ?
  • Combien d’étudiants potentiels n’ont pas pu profiter d’un abonnement gratuit alors qu’ils sont dans l’impossibilité de produire une attestation d’inscription à une université ?
  • Messieurs les Ministres ne considèrent-ils pas qu’il faille au moins rembourser le prix déboursé par ces étudiants sur présentation ultérieure d’une attestation d’inscription universitaire ?
  • Quelles sont les autres mesures préconisées par Messieurs les Ministres pour résoudre cette problématique ?

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre parfaite considération.

Diane Adehm
Députée

Gilles Roth
Député